Paysages sonores – Luzaide

Écoutez l’audio intéressant de Graciana d’Irauzqueta, une femme qui a vécut au XVIe siècle à Valcarlos-Luzaide

IrauzketaLe personnage décrit à Luzaide/Valcarlos est une femme appelée Graciana, maîtresse de la maison Irauzketa, d’environ 40 ans. Dans les archives de l’époque médiévale des Archives Royales et Générales de Navarre cette personne est citée comme patronne de l’auberge d’Irauzqueta. C’est pour cela que le récit se situe à l’époque médiévale et est basé sur une personne réelle.
Comme il est mentionné, Luzaide/Valcarlos a toujours été doté d’auberges, le village étant très lié au chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, offrant ses services aux personnes qui y transitaient. Le chemin du bas est celui qui traverse le village et monte à Orreaga/Roncevaux par le fond de la vallée. De la même manière qu’on le voit aujourd’hui, ce chemin est le plus sûr, comparé au chemin d’en haut, qui traverse par la partie haute des montagnes, par Astobizkar jusqu’à Orreaga/Roncevaux. Ce chemin est souvent impraticable à cause de fortes chutes de neige qui empêchent le passage. C’est pour cela qu’aujourd’hui, comme à l’époque médiévale, le chemin passant par le village est le plus utilisé, surtout en hiver.
Senderismo Calzada Romana 2 Autor Foto Rafa ZubiriaGrâce aux dernières recherches de la Société de Sciences Aranzadi, il a été confirmé que dans l’Antiquité la chaussée romaine passait par Luzaide/Valcarlos, tout près de la route actuelle. La découverte des différentes preuves arquéologiques, comme les milliaires, qui signalaient le parcours de la chaussée, ou la chaussée creusée à même les parois de la vallée démontrent que les romains furent très présents dans cette zone, souvenir qui a sûrement perduré tout au long de l’histoire, puisque cette chaussée a été utilisée jusqu’à une période avancée. C’est pour cela que l’on a voulu représenter ce lointain souvenir dans l’histoire.
D’ailleurs cette même chaussée sera utilisée plus tard par le roi français Charlemagne pour fuir les attaques des vascons en 778. Grâce aux recherces de Xabier Irujo, directeur du département des Études Basques de l’Université de Nevada (Reno, États-Unis), les événements de la bataille de Roncevaux de 778 ont pu être reconstitués. Il semblerait que les dernières recherches s’accordent sur le fait que la bataille se livra le long du chemin descendant vers Luzaide/Valcarlos. Ce fait fût raconté plus tard dans la fameuse Chanson de Roland, celle-ci a marqué les mémoires et a été transmise en toute sécurité au fil des générations dans le village de Luzaide/Valcarlos par les anciens aux jeunes.
LuzaideL’époque médiévale donne le départ au fameux pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, qui forma le chemin de Compostelle. Une fois de plus, Luzaide-Valcarlos se voit fortement lié à ce chemin et ses voyageurs. Jacques le Majeur était l’un des principaux apôtres de Jésus Christ, il fut le premier à mourir en martyr. La tradition chrétienne indique que son cadavre fut transferé en Hispanie et déposé dans une tombe située en Gallaecia, elle fut découverte plus tard autour de 820. Un temple fut construit dessus, il s’agrandit tout au long du Moyen Âge jusqu’à devenir l’actuelle cathédrale de Compostelle. Le culte pour l’apôtre s’étendit durant le Moyen âge et nombreuses furent les personnes qui prirent la route pour aller voir ses restes, considérant que ceux-ci avaient une capacité d’intercession avec Dieu. Sa popularité s’étendit dans toute l’Europe, créant ainsi une grande infrastructure qui offrait aux pèlerins logement et assistance. Sur cette route, la collégiale d’Orregaga/Roncevaux gagna en importance, agrandissant peu à peu ses installations pour répondre à la grande demande que représentèrent les pèlerins venus de toute l’Europe sur le chemin de Compostelle. Dans ce pèlerinage, comme de nos jours, beaucoup de pèlerins passaient par Luzaide/Valcarlos, et se logeaient sûrement dans l’une des auberges du village. Batalla
Tout au long de l’histoire, Luzaide/Valcarlos a été très uni au chemin par sa situation stratégique au pied de la vallée. Aujourd’hui, le village est toujours un point clé sur le chemin de Compostelle, étant le premier village navarrais que trouvent les pèlerins quand ils partent de Saint-Jean-Pied-de-Port, vers Compostelle. De plus, tout comme à l’époque médiévale, il existe toujours une grande offre hôtelière pour les visiteurs, ce qui fait de ce village une pause attractive pour les voyageurs.
Portada 3
 
De plus, le Centre d’Exposition 778 Luzaide/Valcarlos, a été inauguré récemment dans le village, il aide les visieurs et les intéressés à approfondir davantage l’histoire, les traditions et le folklore de ces vallées, qui comme on peut le constater, est très riche et plein d’intérêt.
Continuer à lire...

Nous vous invitons à visiter les Centre d'Exposition 778, parcourir le village et à faire l'une des jolies excursions qu'ils ont balisées.

Participation:

SuberriNous voulons remercier Suberri Matelo Mitxelena, pour son aide et ses recherches dans la rédaction du récit. SUBERRI MATELO MITXELENA (1992, Oiartzun).

SUBERRI MATELO MITXELENA (1992, Oiartzun).

Diplômé en Histoire depuis 2012 il est membre de la Société des Sciences Aranzadi et a travaillé dans différents projets en relation au patrimoine archéologique et ethnographique. Depuis 2015 jusqu’à aujourd’hui il fait partie de l’équipe de fouilles romaines de Zaldua et Artzi pendant les mois d’été. Il a également été comissaire du Centre d’Exposition 778 de Luzaide/Valcarlos, inauguré au printemps 2017.

A Ainara Landa Iroz, descendante de Luzaide, pour avoir prêté sa voix au récit.

À Ohiane Mendizabal, d’Société des Sciences Aranzadi pour sa collaboration.

Au village de Valcarlos, pour son aide en cédant l’espace pour l’installation du panneau des paysages et son aide pour permettre la réalisation de ce projet.

Nous vous invitons à visiter le centre d’interprétation pour connaître ces histoires et plus encore.

Partager:
Share