Paysages sonores – Artze

Prêts à voyager au IIIe siècle?
Écoutez attentivement l’histoire que nous raconte Ur d’Artzi.

Le récit de notre personnage Ur d’Artzi est situé en l’an 280 de notre ère. Ur est un vascon d’Artzibar, un carrier d’environs 35 ans qui travaille à l’entretien de la Chaussée romaine qui traversait la Vallée d’Arce.
Cette chaussée que l’on cite a été tracée en suivant un ancien circuit pastoral et commercial existant, construite entre l’an 50 et l’an 20 avant J.-C., après la pacification d’Aquitaine, pour relier Caesaraugusta et la Vallée de l’Èbre avec la Gaulle.
Entre 2011 et 2014 Juan Mari Txoperena et l’équipe de la Société des Sciences Aranzadi découvrirent à Zandueta, Mugarriluze et Ibañeta les premiers milliaires trouvés dans les Pyrénées occidentales, qui marquaient la chaussée tous les mille pas.

Construccion via romanaIls constituent les premières preuves du passage de cette Chaussée Romaine par la Vallée d’Arce, et avec d’autres preuves postérieures elles confirment l’existence d’une nouvelle voie vers Caesaraugusta qui, provenant d’Aquitaine, passait les Pyrénées par Luzaide-Valcarlos et le port d’Ibañeta, puis continuait vers le Sud par la Vallée d’Arce.
Les armées, les courriers et chariots y passaient, avec des personnes et des lourdes marchandises. Il faut savoir que cette chaussée traverse en plein milieu un territoire pyrénéen d’une grande richesse minérale, avec un bon nombre d’exploitations où depuis l’Antiquité on extrait de l’or, de l’argent, du plomb, du cuivre, du mercure et du fer.
YacimientoEn lien avec cette chaussée, l’Équipe de la Société des Science Aranzadi, en collaboration avec le Musée Arquéologique de Londres (MOLA), a découvert et investigué ces dernières années deux sites d’origine romaine: une cité romaine à Zaldua (possible ville d’Iturissa, située entre les actuels Auritz et Aurizberri) et l’enclave d’Artzi, dans les environs du palais et de l’ermite du même nom.
Le matériel d’époque romaine qui a été trouvé à la superficie fut l’un des premiers indices du site des environs d’Artzi. Les premières fouilles archéologiques ont été réalisées en 2012, documentant une grande quantité de matériaux de l’époque romaine. À partir de 2014 plusieurs campagnes de prospections géophysiques ont été menées et depuis 2015 les fouilles archéologiques continuent chaque été.
YacimientoLes fouilles ont révélé des termes, pourvus d’hypocaustum (le système romain employé pour pouvoir chauffer les pièces), avec au moins 5 pièces, l’une d’elles avec un sol d’opus spicatum, et un habitacle central en abside. Après son abandon il a eu différentes réutilisations tout au long de l’époque romaine, étant donné qu’ont été trouvé d’importantes quantités de scories de fer, on pense également qu’il a servi de four à réduction ou à une activité en relation à la métallurgie.

Continuer à lire...

Après avoir écouté les audios, nous vous invitons à visiter les ruines de l'ancien palais d'Arce, l'ermite de Sainte Marie, un petit joyau , et les fouilles archéologiques de l'ancien site romain d'Artzi.

SOURCES ET PLUS D'INFORMATION:

“La vía de Hispania a Aquitania en el paso del Pirineo por Ibañeta: Resultado de la investigación sobre la calzada romana desde Campo Real -Fillera a Donezaharre / Saint-Jean-Le-Vieux. Roman roads in the vascones territory. The Pyrenean crossing throug Ibañeta. Juan Mari MARTÍNEZ TXOPERENA, Rafael ZUBIRIA MUJIKA.  Société des Sciences Aranzadi. (Jornadas sobre las calzadas romanas en la Antigüedad. 2013- VIII-19/21 Auritz-Burguete). 

http://www.aranzadi.eus/fileadmin/docs/Erromatar_garaiko_galtzarak.pdf

http://www.valledearce.com/calzada-romana/  

http://www.valledearce.com/yacimiento-de-artzi-arce/

PARTICIPATION:

Javier De Uriz

Nous voulons remercier Jose Javier Uriz Monaut, pour son aide dans l’écriture du récit, pour prêter sa voix en castillan et pour l’information qu’il a donné pour comprendre le contexte.

JOSE JAVIER URIZ MONAUT (1975, Uriz)

Médecin à l’Hôpital de Donostia et membre de la Société des Sciences Aranzadi il a participé activement aux campagnes du site archéologique d’Artzi depuis 2013 jusqu’à l’actualité. En même temps, il s’est investi dans différentes initiatives en lien avec la récupération historique et le patrimoine d’Artzibar/Vallée d’Arce. Même s’il collabore dans des projets de période romaine, il est également un grand connaisseur de l’époque médiévale.

À Ohiane Mendizabal, d’Aranzadi pour sa collaboration dans ce récit et les textes.

À la Société des Sciences Aranzadi, pour tout son travail dans ces vallées, pour dépoussiérer notre passé et nous éclairer sur l’histoire.

À la vallée d’Arce , pour nous donner accès à l’information et nous céder un espace pour l’installation du panneau.

À la voix en Euskara de Koldo Villalba

Partager:
Share